E-mail
Mot de passe
Envoi
Rêvé le 27 novembre 2014 - Lune-Bleue avait 18 ans Ajouter ce rêve à vos favoris
L'action n'a pu être effectuée pour la raison suivante :
  • Vous devez être connecté pour voter pour vos rêves favoris.
    Inscrivez-vous pour pouvoir participer au site !

Je suis avec plein de gens (qui m'ont paru familier sur le moment, mais maintenant réveillée je me rends compte que je les avais jamais vu de ma vie) dans une très grande maison à la déco un peu kitsch.

Tables en bois luisant, lustres, bougeoires/chandeliers sur des commodes très vieilles, cheminée, tableau entourés de cadres très chics, bref atmosphère étrange genre maison hantée.
En fait il s'agit d'un hotel mais organisé comme une maison : c'est pas une grande salle à manger générale mais plein de petites salles et cuisines pour que chaque chambre ait SA cuisine, SON salon, SA salle à manger.

Au premier étage, ce sont les chambres.

Mais là, on est tous regroupés dans un des salons, dans lequel il y a quelques canapés et une grande cheminée. Il y a un problème : des enfants ont disparus !!

Les parents concernés sont affolés, deux policiers sont là et interrogent tous le monde, ils ne sont pas en uniforme mais on reconnait quand même un accoutrement d'inspecteur de police (grand manteau long, bretelles, et tout le tintouin bien cliché).


Je me promène un peu dans l'hotel, de salles en salles. Je monte à l'étage, je marche au hasard dans le couloir.
J'entends des bruits bizarres venant des escaliers, alors j'y vais. J'y découvre avec horreur un petit garçon qui est en tiré par les pieds par une force invisible vers des escaliers qui montent, vers le deuxième étage dont j'ignorais l'existence.


Je l'attrape par le vêtement solide (un sweat) qu'il porte en haut. Je le tire vers moi, et après un lutte de quelques secondes voire dizaines de secondes, la force lâche le pauvre gosse et je le serre dans les bras. Je l'envoie en bas pendant que je monte les escaliers pour voir ce qui se cache à ce deuxème étage.

J'arrive à une porte que j'ouvre, et je regarde sur ma gauche (à droite il n'y a qu'un mur, en fait c'est le grenier de chez moi, mais aménagé avec parquet et murs propres), se dresse une créature mi homme mi bête, à la peau et à la fourrure vertes ! Je sens que c'est un démon, je suis abasourdie (je suis très terre à terre, ça révolutionne mon septicisme sur le paranormal).
Il fait très peur, on dirait un homme mais ça n'en est pas un, on dirait le Grinch un peu.
Il semble lui aussi avoir peur de moi, puisqu'il s'enfuit par la seconde porte à gauche.

C'est en dirigeant mon regard vers cette porte que je remarque quelqu'un d'autre devant la première porte à gauche : une eurasienne qui se tient debout devant un haut pupitre, il semblerait qu'elle soit la secrétaire de ce démon. Elle aussi s'enfuit en me voyant, mais ça ne me rassure toujours pas. Je fais demi tour et dévale les escaliers en courant, je rejoins les gens dans le salon.

Je leur explique la situation, je balbutie car encore sous le choc, je crains qu'ils ne me prennent pas au sérieux.
Mais c'est tout le contraire : ils me prennent tellement au sérieux qu'ils paniquent encore plus que moi ! Aucun d'entre eux, même les flics, ne veulent grimper là haut et chercher les enfants disparus.
Je repars alors, seule encore une fois. Je monte les escaliers et le démon part se cacher derrière la deuxième porte à gauche. J'attrape la secrétaire par le bras et la force à descendre, les flics la ceuillent en bas. Je retourne en haut, je fouille dans son pupitre, peut être y trouverai-je des infos sur les enfants. Je trouve des photos de moi petite, qui (je sais pas comment je le comprends, mais je le comprends) on été prises par le démon. Ça voudrait dire qu'il me suit depuis... ma naissance ?!

Je trouve par terre un jean d'enfant, je crois reconnaître qu'il m'appartenait quand j'étais petite. Ça me terrorise, et pour couronner le tout voilà le démon qui sort de sa planque.

Il s'approche de moi très rapidement, et fait des gestes bizarres, comme si il me jetait des sorts avec ses mains, ça me fait des petites douleurs un peu partout dans le corps. Je m'avance vers lui courageuseùent, il recule et part se planquer à nouveau, mais en me lançant ses attaques jusqu'au bout, jusqu'à ce que la porte se ferme complètement.


Je redescends les escaliers, arrivée au premier étage je regarde derrière moi : le démon me suit, et l'image de ce monstre caché en haut des escaliers me terrorise je pars en courant vers le rez de chaussée.

La porte du salon où sont tous les gens est fermée, je peux toujours y accéder en faisant le tour, en traversant plein de pièces. Il fait tout noir partout, j'entends le démon me poursuivre c'est vraiment flippant.

Je dois tater les objets et meubles pour trouver mon chemin dans le noir. J'arrive enfin au salon, en pleurs.
Je me dirige vers la secrétaire eurasienne qu'ils ont menottée et lui demande pourquoi elle aide ce monstre, mais je n'ai pas de réponse, et la peur/colère finit par me réveiller.

Problèmes pour aller au cinéVol à l'étalage

Suite à une attaque de Spam, les commentaires anonymes sont temporairement désactivés