E-mail
Mot de passe
Envoi
Rêvé le 22 septembre 2019 - Izuna&Len avait 219 ans Ajouter ce rêve à vos favoris

Ça fait longtemps que je n'ai pas écrit. Moins de temps et d'occasion. D'ailleurs, moins le temps de dormir pour avoir et prendre de le temps de se rappeler des rêves intéressants. Mais il y en a un que j'ai eu il y a quelques mois qui m'a beaucoup choqué, et je m'en rappelle donc assez bien malgré le temps passé. Je l'avais noté sur mon téléphone dès mon réveil donc le voici.

 

J'étais au Tim Hortons. J'avais pris un croissant et je m'étais assise. Une fille est venue et a fait semblant de tomber pour me voler quelque chose. J'essayais de l'arrêter. Ses deux frères avaient essayé d'avoir mon facebook juste avant. Ils étaient des sortes de scammers. Le temps semble passer.

 

Ce n'est plus la même place, et sans doute pas le même jour. Mon frère aussi me dit qu'il est dérangé par la fille. Mais il sait ou elle habite et je vais la voir. Place de riche. Il y a des concerts sur l'eau près d'elle. Sa maison semble être sur le bord de l'eau. Bizarremment on devient amies, même si c'est plus le genre de 'yandere' danger zone.

 

On va au supermarché ensemble. Le supermarché est de plus en plus pauvre. Y a du plomb partout par terre? Pas assez d'employés pour entretenir le magasin. Le rêve me révèle le discours intérieur du propriétaire lui-même, un vieux monsieur, se remettant à sa foi pour passer outre la crise économique du magasin. Il nettoie lui-même le sol, de manière déprimée. Je ne sais pas qui entre moi et la fille propose de le tuer, mais l'autre accepte. C'est quand même lui la personne 'avec le plus de capital alors que tout le monde est pauvre'. On le tue alors. On est contentes au début, comme des enfants qui ont fait une petite malice et s'en sont sortis sans problème. EN sortant du magasin, on voit son cadavre sur une civière d'ambulance. Les ambulanciers sont là. Des gens s'assemblent autour. Ils semblent tristes. Le directeur était sur le point de prendre sa retraite la semaine prochaine, qu'ils disaient. Il ne lui restait plus grand chose, qu'ils disaient. Je commencai à regretter. 

 

On s'en va. Je ne sais plus ce que je fais, mais la yandere essaie de m'arrêter. Je pense je ne voulais plus être avec elle. Ça fait l'alerte générale dans la rue maintenant au zénith du soleil alors que juste avant il faisait nuit. Une hélicoptère arrive et nous donne les ordres de nous coller contre le mur, à toutes les personnes présentes sur le site. C'est là ou le rêve devient réellement une dystopie. On se colle contre le mur. On sait que c'est l'état que représente l'hélicoptère. La '''police'''. L'hélicoptère tire contre les gens qui ne sont pas mis contre le mur. PLus le font, en courant cette fois. L'hélicoptère tue ceux qui s'étaient collés apparemment contre le 'mauvais' mur...même les enfants... J'ai le souvenir un peu traumatisant de deux jeunes enfants à peine en âge de maternelle, une mignonne petite fille brune aux cheveux frisées, et un petit garçon tout aussi mignon, tués. AAAH C'EST HORRIIIIBLE POURQUOI TU M'AS FAIT ÇA REEEEVE. 

Un garde vient chercher les survivants collés sur le mur tel demandé, pour nous emmener en prison. Je peeense que la logique du rêve était que quiconque a été proche de l'incident de meurtre du propriétaire du marché a été tué ou arrêté comme nous, et que c'était leur manière de rendre justice aveuglément. En tout cas, dans le rêve, j'assumai que c'était sans doute à cause de nos actions que l'état se montrait ainsi sans pitié dans les rues. La yandere se fait passer pour quelqu'un d'autre et ça marche. (j'ai écrit ça dans mes notes initiales mais je ne sais même plus ce que je voulais dire ou ce que j'impliquai...)

 

La prison est une ville en soi. Son propre monde même. Je me fais la réflection que ma famille y est déjà toute entière. J'étais censée essayer d'avoir une vie normale, mais ça n'avait pas marché, clairement. le gouvernement avait été sans pitié. N'importe quel slip up et c'était fini. prison. (à ce point, mon esprit était complètement déconnecté du début du rêve que j'ai raconté, et j'avais justel'impression de lire une histoire de dystopie edgy pour jeunes adultes, et je prenai le rêve ainsi). 

 

Partout dans la géante prison, il y avait la même sorte de bouffe. Une pâte verte bizarre, présente partout. même dans le spaghetti. Je me dis que je n'allais que manger du spaghetti à partir de là. Il y avait une amie de la vraie vie à l'école dans la prison, qui mangeait une crème glacée faite de la pâte verte comme si c'était la chose la plus naturelle au monde que d'être en prison. 

 

Apparemment, il y avait une prison ''luxueuse'' qui était aussi son propre monde, et dans ma tête qui était persuadée que je lisais une histoire, j'étais sûre que puisque cette prison avait été présentée en exposition, on allait y aller.

 

à partir de là je me suis réveillée, quand même toujours perturbée par la scnène de l'hélicopère en particulier. Mais une fois que je me suis endormie, il y eut ce qui semblait être une suite, ou peut-être un spin-off? haha

 

J'étais maintenant un jeune gars sorti de prison, miraculeusement, dans ce même monde, qui reprenait l'école? Un autre camarade d'école de la vraie vie me montrait le chemin. A un moment, une voiture de police passa. Immédiatement, je m'installe sur le sol en entier pour montrer que je n'étais pas une menace. Un drône de police suit, mais étrangement, le drone tue le policier qui était juste devant moi.  On continue donc à marcher.

 

Je vois une femme qui n'est pas enceinte qui est le point d'accoucher encore plue bizarrement. (sans doute influencé par Umbrella Academy...) C'est la mère de l'élue! décida l'histoire du rêve. On l'emmène à une clinique. Apparemment il y avait 3 bébés élus. Dans la clinique, les médecins veulent les séparer de leurs parents biologiques pour les mettre dans des familles plus aisées qui prendront soin d'eux, mais moi j'ai des soupcons en voyant des comportements étranges de la famille adoptive. Ils ne semblent pas faire de sens et ont l'air hypnotisés. Ils n'arrivent pas à dire le résultat de 11x3. C'est les médecins/scientifiques qui les avaient hypnotisés d'avance pour avoir le véritable contrôle des bébés et faire des recherches sur eux...

 

ET c'est tout! un vrai bazar

Un autre monde encore

Suite à une attaque de Spam, les commentaires anonymes sont temporairement désactivés