E-mail
Mot de passe
Envoi
Rêvé le 4 mars 2015 - Euphoria avait 17 ans Ajouter ce rêve à vos favoris
  Je suis dans une maison. Tantôt cette dernière est celle de Maria, tantôt celle de toto et tantôt la mienne.   D'abord, elle appartient à ma copine. Nous sommes toutes les deux dans la cuisine. Tout le monde dort. Soudain, une envie de faire pipi me prend. Je me dirige donc vers la salle de bain. La porte est ouverte et il y a de la lumière. Je vois la mère de ma copine. Je lui dis que j'ai besoin de faire pipi mais qu'elle peut rester car ça ne me dérange pas.    Ensuite, la maison est celle de mon copain.  Il fait nuit. Je suis dans le lit, toto ferme la porte à clé, on regarde un film. Puis il se lève, pour aller je ne sais où. Sa mère ne sait pas que je suis là. Il revient mais oublis de fermer la porte. On est tous les deux dans le lit, il commence a me déshabiller, je suis en sous vêtements et lui aussi. Il entend sa mère qui arrive et se rend compte qu'il a oublié de fermer la porte à clé. Mais cette dernière ne veut plus fermer. Je me cache alors sous les draps.    Maintenant, la maison est la mienne. Mes parents ne sont pas là. Papa est allé faire une course, je ne sais pas quand est-ce qu'il reviendra.   J'ai invité toto à venir. On est dans la cuisine, on discute tout les deux. A travers la fenêtre, je vois la voiture de mon père avec mon père à l'intérieur. Il passe devant la maison mais ne s'arrête pas. Je ne dis rien à toto, il ne sait pas que c'est mon père qui vient de passer. Plus loin, je vois une voiture noir arrêtée sur le gazon qui longe la route. Plusieurs hommes en sortent, ils font peur.   Il y a d'autres voitures qui sont arrêtées derrière elle. Un des hommes fait signe à mon père de faire de même. Je ne comprends pas.  Il y a du bruit dans la maison. Quelqu'un est entré. C'est un homme, mais ce n'est pas mon père. Il a une arme dans la main. Il est venu me chercher pour sa prise d'otage, nous dit-il. Toto répond qu'il ne peut pas me prendre car nous sommes dans sa maison et que je suis sa fiancée. Incrédule, l'homme demande seulement une preuve et pour cela il lui faut une signature. Toto lui dit qu'il y a un papier dans le bureau qui mentionne qu'il ne peut pas me kidnapper. Il propose de le chercher, mais le fou refuse. Il veut que j'aille le chercher avec lui. J'avance. Il se tient derrière moi tout en agrippant mon bras pour que je ne puisse m'échapper, l'arme pointée sur moi. J'essaye de ne pas paniquer mais je sais qu'arrivé dans le bureau, il n'y aura aucun papier car cette maison est la mienne, et je ne suis pas fiancée à toto. Nous entrons dans le bureau. Il y a un iPad posé sur une table, je le prend et griffonne quelques mots n'ayant aucun sens puis je signe. Je remarque que ce que je viens d'écrire ne veut rien dire, alors j'essaye de rectifier pour que la phrase aie du sens. L'homme me prend violemment l'iPad des mains. Je lui répond que la phrase que j'ai écrite ne veut rien dire. Il rétorque qu'il s'en fou, il lui faut seulement une signature. Il prend la tablette et s'en va comme si de rien n'était. Je ne veux pas rester ici, il faut que je retrouve mon père. On sort de la maison, les voitures sont toujours garées sur la pelouse. Mais elles sont vides. Je suis sûre que l'homme qui est venu plus tôt et celui qui a fait arrêter ces voitures. Mon père est-il pris en otage?  Toto et moi arrivons dans un café, je vois mon père ainsi que toute ma famille au milieu d'une foule rassemblée autour d'une table. Je me jette dans les bras de mon père, l'embrasse sur la joue et me mets à pleurer à chaude larmes dans son cou. Je l'entends dire à ma mère qu'on devrait partir. Il caresse mes cheveux comme pour me dire que tout va bien, qu'il ne faut pas pleurer. "J'ai eu tellement peur, c'est tout."   

Réveil en larmes, ce rêve m'a fait beaucoup d'effet.

l'histoire de la pochette bleue perdue Festival techno au lycée

Suite à une attaque de Spam, les commentaires anonymes sont temporairement désactivés